On en entend parler un peu partout en ce moment, à cause de la nouvelle réglementation qui va entrer en vigueur le 25 Mai 2018, mais qu’est ce que c’est exactement que le RGPD ?
Je ne vais pas vous mentir, j’ai du lire un grand nombre d’articles pour pouvoir me faire ma propre idée et comprendre ce qu’englobait cette nouvelle réglementation.

Qu’est ce que le RGPD ?

On va commencer par le début !
Le RGPD est le Règlement européen sur la protection des données. Plus concrètement, c’est une règle qui a été mise en place en France, mais surtout en Europe, pour inciter les entreprises et autres administrations à suivre scrupuleusement certaines règles concernant le traitement des données des utilisateurs.
Là, vous allez me demander ce que c’est que le traitement des données ! Et je vous conseillerais d’aller lire l’article de Thomas-Jérôme Bouche, qui est très complet.

Le RGPD a fait son apparition le 24 Mai 2016 et sera applicable à partir du 28 Mai 2018. La mesure est importante à prendre en compte car toutes les entreprises seront dans l’obligation d’être en conformité avec cette règle, sous peine de sanctions !

Pourquoi une telle décision ?

On le voit depuis un certains temps, ces entreprises qui se font pirater les données de leur site. Ces données, ce sont les vôtres, les nôtres !
L’idée dans la mise en place de cette règle est de redonner aux utilisateurs la possibilité de contrôler leurs propres données personnelles. Ils pourront accéder à toutes données les concernant et les modifier à leur guise.
Évidemment, quand on parle de données, on parle dans leur ensemble, c’est-à-dire nom, n° de carte bleue, n° client, plaque d’immatriculation, pseudonymes, badgeuse au travail, adresse IP, …

Mais ce traité aurait apparemment un effet double qui aurait pour but de favoriser la circulation des données au sein de l’Union Européenne.

Ce que cela va changer ?

Seuls les services en lien avec des données d’utilisateurs vont être concernés par ce traité, le service marketing, ressources humaines, ..

Les changements ne vont pas être flagrants, ils vont surtout être plus approfondis.
Vous devrez par exemple obtenir le consentement du consommateur de façon claire pour utiliser ses données personnelles. Cependant il pourra demander la modification et bénéficiera au droit d’opposition à l’utilisation de ses données à des fins marketing.
De plus, les organisations seront amener a expliquer clairement en quoi va consister l’utilisation des données.

En d’autres termes

Ce traité fait-il vraiment avancer les choses ? Est-ce qu’il chamboule tant que ça le rapport qu’il y avait jusqu’à présent entre une entreprise et un consommateur ?
Je ne pense pas. Nous sommes dans une ère où la population s’affiche sur les réseaux sociaux, elle commande sur internet que ce soit pour les courses, pour du shopping, ou pour un autre service. Vous et moi, quand on acceptent les conditions générales, on sait très bien à quoi on s’attend, on recevra toujours des spams dans nos emails. Ce traité va peut-être durer un temps, mais il y aura toujours des entreprises qui trouveront le moyen de détourner les règles.

Quand bien même, les utilisateurs souhaitent aujourd’hui reprendre le contrôle de leurs données, soit, mais est-ce que ce n’est pas trop tard ?

Je vous laisse cogiter la-dessus, et on en reparle lorsque ce règlement sera appliqué en 2018 pour faire un point sur les changements que cela a engendrer !

 

Christophe 🙂