Auditer votre site web

XXL factory agence digitale, vous invite à lire et partager une Check-list complète pour auditer votre site en 2016

Votre site web peine à être performant, il ne draine pas assez de trafic web et les internautes ne restent que très peu de temps dessus. Votre site web a beaucoup de visiteurs, mais son taux de conversion est très mauvais. Les raisons pour lesquelles vous devez impérativement réaliser un Audit SEO sont multiples…

La santé fragile d’un site, sa mauvaise optimisation ainsi qu’une réflexion stratégique mal aboutie peuvent avoir des conséquences désastreuses surtout lorsqu’il s’agit d’un site e-commerce. Nous allons voir dans cet article tous les points qu’il est primordial d’aborder pour réaliser un audit SEO complet de votre site Internet.

Avant toute chose, il est primordial de vous demander vos propres objectifs stratégiques. Avez-vous des objectifs Spécifiques ? Mesurables ? Réalistes ? Cohérents ? Opportuns ?

Pour prendre un bon départ lors de votre Audit SEO, il faut établir des objectifs concrets, par exemple :

  • « Le trafic organique de mon site marchand va grimper de 50% dans les 6 prochains mois » ;
  • « Le nombre de liens entrants provenant de domaines différents va être multiplié par 5 »;
  • « Grâce au référencement naturel mis en place, mon site va générer 30% de prospects en plus ».

Passons à présent à la première étape de l’Audit SEO.

 

1/ Analyse de Mots-clés

L’intérêt de faire une analyse de mots-clés est de vérifier si votre stratégie dans ce domaine est optimale et d’identifier de nouvelles opportunités.xxl-factory-audit-website3
Ciblez-vous les bons mots-clés ?
Bien trop d’entreprises pensent pouvoir classer leur site sur des mots-clés qui s’avèrent être extrêmement ambitieux en raison de la concurrence déjà bien présente.
Une grande majorité échouera.
Ici, l’audit permet ainsi de déterminer soigneusement la qualité, la pertinence et la faisabilité de chacun de vos mots-clés actuels.
Bien souvent, il est préférable de se focaliser sur ceux de longue traine (composés d’au moins 4 mots) afin de faciliter le classement.
De plus, ils ont la plupart du temps une intention commerciale bien plus prononcée, ce qui facilite grandement la conversion en achat.
Il est recommandé de réétudier votre stratégie de mots-clés tous les trois mois, l’idée étant de vous focaliser uniquement sur ceux qui génèrent déjà de meilleurs résultats. Aussi, isolez ceux dits « gagnants » et bâtissez votre optimisation autour de ceux-là.
Comment savoir sur quels mots-clés se focaliser ?
Voici les principes de base à adopter :
•    Choisissez un ensemble de mots-clés spécifiques qui se résumera à 10-100 mots (selon votre budget) ;
•    Mesurez la performance de vos mots-clés les plus importants afin de vérifier comment Google évalue votre site et de mesurer l’impact de vos acquisitions de liens. Pour cela, vous pouvez utiliser un outil comme Pro Rank Tracker, par exemple ;
•    Soyez réaliste, visez des mots-clés accessibles. Si votre site vient d’être lancé, attaquez-vous à des mots-clés de longue traine. Mettez votre égo dans votre poche ;
•    Faites attention à choisir ceux qui sont cohérents avec votre site ;
•    Définissez une date butoir à laquelle votre site devra être classé sur tous les mots-clés visés.

2/ Analyse de la concurrence

L’analyse de vos concurrents présents dans le top 10 pour chacun des mots-clés choisis est nécessaire pour que vous les validiez (ou non). Il permet également de trouver des opportunités de création de liens.xxl-factory-audit-website1
Concrètement, l’audit va permettre de :
•    Juger si un mot-clé est trop concurrentiel ;
•    Comprendre quelle sorte de contenu (articles de blog) fonctionne le mieux pour vos concurrents ;
•    Analyser le profil de liens de vos concurrents.
Vous devez vous poser la question suivante : « Ma sélection de mots-clés est-elle trop ambitieuse, trop prudente ou idéale ? »
1ère Analyse rapide
Vérifiez pour chaque mot-clé le DA (Autorité de Domaine) et le PA (Autorité de la Page classée) du TOP 10 de la page des résultats de Google. Pour cela, vous devez installer la barre d’outils Moz.
Si le DA de votre site se situe aux alentours de 30 et que vous constatez que plusieurs sites possèdent un DA inférieur à 40, dans le top 10, cela signifie que vous avez toutes vos chances de vous classer et vous pouvez ainsi garder le mot-clé en question.
Par contre, si votre site vient juste d’être lancé, vérifiez que plusieurs sites concurrents ont un DA inférieur à 25-30 environ. Si c’est le cas, alors vous avez des chances de vous classer sur ce mot-clé dans un futur assez proche.
À l’inverse, lorsque vous constatez que l’intégralité (ou presque) des sites concurrents est dotée d’un DA supérieur à 40-50, tracez votre chemin.
L’autorité de Domaine est une excellente jauge pour déterminer si un mot-clé mérite d’être considéré.
Analyse approfondie
Pour une analyse approfondie de la concurrence, je vous invite à lire ce guide.

3/ Audit technique du site

Comme son nom l’indique, il s’agit là de détecter tous les problèmes techniques du site. Plus il y en a, plus votre site sera pénalisé d’un point de vue référencement naturel. De plus, certaines faiblesses techniques impactent négativement l’expérience utilisateur.
Pour les audits purement techniques, je recommande, entre autres, l’outil Screaming Frog SEO Spider.xxl-factory-audit-website9
Voici la liste des points à vérifier :
•    Vitesse de chargement du site: La vitesse idéale est de 1 seconde, bien que cela reste très compliqué à atteindre. Si votre site se charge en plus de 3 secondes, il vous faut vraiment l’optimiser. Les outils conseillés sont Pingdom et Google’s website speed tool.
•    Site Responsive : Pour vérifier ce point, vous pouvez utiliser l’outil Google’s mobile friendly check. Il est impératif d’avoir un site adapté aux mobiles et tablettes.
•    Cannibalisation de mots-clés : Ce facteur est très important et doit être évité. La cannibalisation signifie que deux pages sont optimisées pour le même mot-clé. Ainsi, Google est perturbé et ne sait pas laquelle des deux pages est la « meilleure » pour le mot-clé en question. Il faut ainsi «désoptimiser» une des deux pages afin de ne pas obliger Google à prendre une mauvaise décision… ;
•    Problèmes de redirections: Il faut vérifier que vous n’avez pas de redirections temporaires 302. Dans le cas contraire, changez-les en redirections permanentes 301. Il faut casser toutes les redirections en chaine si vous en avez (il s’agit de redirections 301 successives). Il existe d’autres types de redirections à traiter.
•    Indexation du site: Il va de soi que plus vous aurez de pages indexées, plus vous aurez de chance de recevoir du trafic organique. Vérifiez le fichier « robots.txt » pour voir s’il est bien configuré ;
•    Sitemaps : Elle aide à l’indexation. Il faut donc vérifier que vous l’avez bien créée. Si votre site fonctionne sous WordPress, vous pouvez utiliser le Plugin XML Sitemap ;
•    « Site Search » : Allez sur Google est saisissez « site :votresite.com » en remplaçant votresite.com par l’URL de votre site web. Cela vous indiquera alors le nombre de pages indexées de votre site. Vous saurez ainsi s’il est plutôt bien indexé par Google ;
•    Contenu dupliqué : Attention à Panda ! Si vous avez un site e-commerce, chacune de vos pages produits et méta description doivent être uniques ;
•    Erreurs 404 avec jus de référencement : Il faut impérativement éviter les erreurs 404 sur les pages qui contiennent des liens entrants. Ainsi, vous éviterez de faire perdre de l’autorité à votre site. Pour cela, vous devez rediriger toutes ces pages « 404 » vers des pages de même thème sur votre site (si possible). Le cas échéant, vous redirigerez vers la page d’accueil. Je recommande d’utiliser la Google Search Console pour trouver ces erreurs 404 ;
•    Architecture de votre site : Assurez-vous que votre site ait une architecture optimale pour satisfaire vos visiteurs ET pour guider Google et autres moteurs de recherche ;
•    Structure des URLs : Vérifiez que vos URLs sont SEO-friendly ;
•    URLs sur-optimisées : Évitez le bourrage de mots-clés au risque de pénaliser la performance de votre site ;
•    Maillage Interne : Les textes d’ancres de tous vos liens internes doivent être optimisés avec des mots-clés exacts.
Pour plus d’explications, veuillez vous référer au guide complet présent à l’URL indiqué au début de cet article.

4/ Analyse des Pages

L’audit SEO, ici, permet de vérifier la qualité du contenu présent sur les pages de votre site ainsi que la qualité de l’optimisation « on-page ».
Pour drainer du trafic, vous aurez besoin non seulement d’un contenu de qualité, mais également de pages parfaitement optimisées.xxl-factory-audit-website6
Dans un premier temps, utilisez l’outil Copyscape pour vérifier que votre contenu est bien unique et que personne ne vous l’a « volé ».
Ensuite, vérifiez les points suivants :
•    Mot-clé dans la balise Title : Le mot-clé visé pour une page donnée doit être présent une fois (pas plus) dans la balise Title de la page ;
•    Mot-clé dans la Méta Description : Insérez une fois (pas plus) votre mot-clé dans la description de votre page. Cela aura pour conséquence de faire apparaître le mot-clé en Gras et donc plus à même d’attirer l’internaute ;
•    Mot-clé dans le premier paragraphe : Il doit apparaître dans les premières lignes de votre contenu. Cela indiquera ainsi à Google que ce mot-clé est très important pour la page en question ;
•    URL clean et optimisée : Vérifiez que l’URL est SEO Friendly, courte et contient bien le mot-clé ;
•    ALT image : Le mot-clé doit être placé dans le paramètre ALT de la première image de votre contenu. Toutes les autres images doivent tout de même avoir leur paramètre ALT rempli ;
•    Dernière phrase : Essayez d’inclure votre mot-clé dans la dernière phrase de votre contenu afin de solidifier la pertinence du mot-clé pour la page donnée.

5/ Analyse du Contenu

Analyser le contenu d’un site est la partie la plus longue, tout simplement parce qu’il s’agit de la partie la plus importante de l’audit SEO.xxl-factory-audit-website7
Un site parfaitement optimisé proposant un contenu mauvais n’obtiendra jamais de bons résultats sur le long terme !
Laissez d’autres personnes porter un jugement sur votre contenu. Il est très compliqué de s’auto-juger…
Les points à respecter :
•    Un contenu utile est informatif : Vous devez instruire vos lecteurs ou leur proposer des solutions à leurs problèmes ;
•    Un contenu meilleur que vos concurrents : À chaque création de contenu, vous devez être persuadé que vous allez proposer un meilleur contenu que celui de vos concurrents. Vous pouvez vous inspirer des articles existants afin de créer un contenu bien plus complet et créatif ;
•    Un contenu engageant : Impliquez votre audience en proposant un contenu qui les engage, notamment en utilisant le « vous » et « votre » ;
•    Un contenu précis avec des données vérifiées : Ne mentez jamais et n’inventez jamais ;
•    Un contenu assez long : Visez minimum au 2000 caractères, et plus il y en a, mieux c’est ;
•    Un contenu sans faute : Attention aux erreurs grammaticales et fautes d’orthographe ;
•    Supprimez les liens brisés : Les liens brisés impactent négativement l’expérience utilisateur. Google déteste cela ;
•    Minimisez la quantité de publicités : Vos lecteurs détestent les publicités, Panda aussi. Alors, contrôlez vos pulsions ;
•    Commentaires de blog à modérer : Contrôlez tous les commentaires de votre blog afin de supprimer tous les spams contenant des liens douteux.

6/ Analyse de l’Expérience Utilisateur

Google Analytics vous permet d’avoir une idée de ce que pensent les visiteurs de votre site. Il permet ainsi d’évaluer les comportements des visiteurs et donc l’expérience utilisateur.xxl-factory-audit-website2
Quelques points à vérifier :
•    Taux de rebond : Il permet de juger si vos pages intéressent vos lecteurs. Plus un taux de rebond est bas, mieux c’est. Les taux de rebond idéaux varient selon le type de site. Mais pour donner un ordre d’idée, un taux de rebond inférieur à 50% est excellent, et à l’inverse, au-delà de 80%, est très mauvais ;
•    Temps moyen passé sur le site : Plus il est long, mieux c’est. La durée idéale dépend du type de site également. Mais globalement, s’il est inférieur à 1 minute, c’est qu’il y a certainement un problème sur votre page. Plus il y a du contenu sur vos pages, plus vos lecteurs seront susceptibles d’y passer du temps ;
•    Pages de sortie : Il est important de connaître les pages qui servent le plus de sortie sur votre site et de comprendre pourquoi les visiteurs quittent votre site à partir de ces pages… Vous découvrirez ainsi des faiblesses ;
•    Visiteurs récurrents : Si vous proposez du contenu de qualité, vous aurez forcément beaucoup de visiteurs récurrents. Vérifiez alors le « % de visiteurs récurrents » pour vous donner une idée de la qualité de votre contenu ;
•    Recherches avec mots-clés incluant le nom de votre société ou marque : Plus les internautes saisissent dans Google le nom de votre société, plus cela est signe de bonne réputation. Vous pouvez vérifier cela dans la Google Search Console ;
•    Signaux Sociaux : Plus vous créerez du contenu de qualité, plus vous obtiendrez de signaux sociaux.

7/ Analyse des liens

La bonne utilisation de liens entrants peut véritablement booster votre campagne SEO. Malheureusement, bon nombre de sites xxl-factory-audit-website5possèdent un profil de liens de mauvaise qualité qui a pour conséquence de pénaliser la performance du site. Une grosse partie de l’Audit SEO consiste alors à analyser le profil des liens.
Pour cela, vous pouvez utiliser des outils comme Ahrefs, Majestic, Open Site Explorer et Google Search Console.
Voici quelques facteurs à vérifier :
•    Pertinence des liens : Ceci est un facteur clé dans le domaine de la création de liens. Il n’est pas nécessaire pour un site de posséder que des liens pertinents, mais il en faut une majorité ;
•    Autorité des liens : Un autre critère très important. Vous pouvez utiliser Ahrefs, avec sa métrique «Domain Rating» (DR) ou encore MOZ avec ses métriques « Domain Authority » (DA) et « Page Authority » (PA) pour vérifier ce point ;
•    Diversité des Liens : Il faut diversifier vos liens afin de posséder un profil de liens naturel. Il existe plusieurs catégories de liens (liens contextuels, liens side-wide, liens d’annuaires, liens de commentaires, etc.) ;
•    Ciblage de liens : La distribution des liens entrants devrait être équitablement réalisée sur l’intégralité de votre site ;
•    Diversification des Textes d’ancres : Attention à la sur-optimisation des textes d’ancres ;
•    Nombre Total de domaines référents : Veillez à obtenir le plus de liens entrants de qualité provenant de domaines uniques. 100 liens provenant de 100 domaines sont mieux que 1000 liens provenant de 10 domaines ;
•    Vitesse de propagation des liens entrants : Veillez à ce que la vitesse de propagation des liens entrants de votre site reste constante tout au long de sa vie.

8/ Analyse des Citations

L’analyse des citations est réalisée dans le cadre d’une optimisation du référencement local. La notion de NAP-W entre alors en jeu. NAP-W signifie Name, Address, Phone, Website (Nom, Adresses, Téléphone, Adresse du site web).xxl-factory-audit-website4

Voici les points à regarder :

  • Cohérence des NAP-W : Vérifiez que toutes vos citations NAP-W soient identiques sur tous les sites / annuaires où vous avez inscrit votre entreprise. La cohérence est un facteur clé pour le référencement local. Pour cela, vous pouvez utiliser des outils comme Moz Local, Yext ou Bright Local ;
  • Annuaires inexploités : Il existe des centaines d’annuaires où vous pourrez inscrire votre entreprise. Utilisez des outils comme Bright Local’s Citation Tracker, White Spark, Moz Local et Yext pour trouver ces annuaires inexploités.

 

Enregistrer

Vous avez une question ? une demande ? un projet ? Prenez contact avec nos équipes !

Contactez nous