On en entendait parler depuis un moment, et voilà, c’est chose faite ! Les portes du premier Amazon Go ont ouvert ce lundi 22 Janvier à Seattle.
Ce « magasin du futur » est bien particulier, vous ne trouverez ni caissier.e, ni file d’attente ! Un nouveau concept qui pourrait révolutionner ce secteur, convaincre de nouveaux consommateurs, mais qui aurait pour point noir la suppression de certains métiers.

Comment cela fonctionne ?

Nous voici dans le premier magasin tout automatisé. Seuls les clients possédant un compte sur l’application Amazon Go vont pouvoir être identifié et de ce fait entrer dans le magasin via des tourniquets. Ensuite, vous faites vos courses comme à votre habitude, vous prenez vos produits favoris, et c’est grâce à des milliers de capteurs et de caméras situés au plafond que les produits en rayons sont comptabilisés. Ensuite, vous sortez du magasin et en fonction de ce que vous avez pris en magasin, votre compte est directement débité grâce à l’application. Vous avez bien évidemment la possibilité de vérifier vos achats !

La place du caissier transformée, voir totalement supprimée

On est alors en droit de se poser la question si toute cette automatisation n’est pas au dépend des métiers premiers de la vente, les caissiers. Amazon a analysé les points négatifs que l’on peut rencontrer dans un magasin, et en particulier au niveau des caisses et a utilisé les innovations numériques pour les atténuer, en particulier au moment du paiement de vos achats.
En France, cela fait déjà un certain temps que nous sommes habitués à voir des caisses en libres services gérées par un seul employé, là, Amazon met la barre encore plus haut en enlevant totalement ce poste des magasins et en les remplaçants par des portiques.

Les avancées technologiques changeront-elles le secteur de la distribution ?

Pour le moment, ce magasin créé par Amazon n’est qu’un concept, cependant cet été, le géant Américain a racheté (pour la modique somme de 13,7 milliards de dollards) les magasins Whole Foods. On peut imaginer que ces magasins fonctionneront peut-être un jour comme le concept de l’Amazon Go.
L’entreprise n’aura alors plus qu’à intégrer les robots qu’elle utilise dans les entrepôts pour automatiser la supply chain.

Share This